Le temps, une monnaie universelle et équitable 1


Que ce soit les monnaies historiques basées sur une ressource « précieuse » (Or, Argent, etc.), les monnaies « flottantes » (Euro, Dollar, etc.) ou encore les monnaies « minées » (Bitcoin, Ethereum, etc.), toutes reposent sur une ressource finie.

Cette limitation de la monnaie pose un problème d’inégalité temporelle et géographique lié à l’accaparation sur le principe du « premier arrivé, premier servi ».

  • Je peux trouver davantage d’Or si je creuse le filon en premier
  • Je peux résoudre davantage de Bitcoin si je suis le premier à miner
  • Je peux gagner davantage d’Euros si je suis le premier à travailler ou à spéculer

A cela, s’ajoute « l’effet boule de neige ». Plus je possède d’argent, plus je peux facilement en gagner.

  • Celui qui possède de l’Or peut acheter des outils pour en trouver davantage
  • Celui qui possède un Bitcoin peut acheter des processeurs plus puissants pour en résoudre davantage
  • Celui qui possède des Euros peut acheter des actifs pour en gagner davantage

Nous ne naissons pas tous au même endroit ni au même moment. Nos chances d’acquérir ces monnaies sont donc inégales.

Pour supprimer ce privilège de la primauté et cette spirale du « toujours plus », le Time est une monnaie basée sur le temps, ressource infinie et immatérielle afin que chacun puisse y avoir accès de façon équitable quelque soit sa date et son lieux de naissance.

Le temps, c’est également une unité universelle mondialement reconnue et que chacun sait quantifier. En cela, le Time est la première monnaie universelle et équitable.

Le temps nous permet d’entrer dans un nouveau paradigme, celui de l’économie de partage. Le temps est inaliénable. Il ne se vend pas, il se partage.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Le temps, une monnaie universelle et équitable